Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

En campagne

Le Monde vote Ségo !Dans son édito du 3 mai, Deux France , Jean-Marie Colombani fait son outing socialiste et souhaite la victoire de Ségolène Royal : « C’est un pari. Pour le pays, il mérite d’être tenté ». Plus fort, le directeur de la rédaction du Monde dénonce enfin les liens qu’entretient Nicolas Sarkozy avec les patrons-propriétaires de médias (Martin Bouygues, Arnaud Lagardère, Serge Dassault et appelle à « une vigilance de tous les instants ». Après des mois de campagne prosarko (Le Monde vote Sarko) , c’est Alain Minc qui va être content (voir Bakchich#28).

Boulets Tendance de la semaine : refuser de démissionner. À la Banque Mondiale, Paul Wolfowitz, pressé de partir par certains, attend d’être blanchi par le comité d’éthique pour quitter son poste. Accusé d’avoir fait bénéficier sa compagne d’une forte hausse de salaire, il risque d’attendre longtemps… En Israël, c’est Ehud Olmert qui fait de la résistance. Un rapport remettant en cause sa gestion de la guerre du Liban a été publié en début de semaine et a provoqué une vague de protestations à son encontre. Mais Olmert tient à son poste de leader de Kadima (parti centriste) très convoité par Tzipi Livini, sa ministre des Affaires étrangères qui veut le pousser dehors.


Expulsion discrète
Libération révèle aujourd’hui qu’Abdelkader Tigha, ex cadre dans le renseignement algérien, risque d’être expulsé vers la Hollande. Arrêté mercredi 2 mai à Paris, il cherchait à obtenir l’asile politique en France. Las. Il est le témoin clé dans l’affaire de l’assassinat des moines de Tibéhirine ( Algérie) en 1996. En cavale depuis 1999 entre Alger, Bangkok, Amsterdam et Paris, il embarasse la France qui cherche à s’en débarasser. En charge de l’affaire… le juge Bruguière, qui n’a toujours pas interrogé Tigha (lire l’article de Libération du 17 mars 2007) . Bruguière prétextait ne pas obtenir de commission rogatoire internationale pour l’interrogatoire. Tigha se trouvait alors à Amsterdam. Aujourd’hui, il est à Paris mais personne ne s’active. Le juge est sans doute trop pris par ses activités de militant à l’UMP…


Une manif de Laures

Les femmes qui dirigent sont dangereuses Une jolie caricature du Rassemblement des auditeurs contre la Casse de France Culture (RACCFC) représentant plein de Laure Adler (directrice de France Culture de 1999 à 2005) avec des banderoles dénonçant l’arrivée de médias privés dans la chaîne de radio publique est l’objet d’un procès qui s’ouvre vendredi 11 mai. La direction de Radio France a porté plainte contre cette caricature, notamment à cause d’une banderole sur laquelle le dessinateur a inscrit « Vivre et penser commes des porcs », référence à un essai critique de Gills Châtelet sur la societé de consommation (remplacé dans l’image ci-contre par « vive la censure »). Mais manifestement, Laure Adler s’est sentie personnellement visée. C’est beau un média qui lutte pour la censure.

C’est pas gagné Le ministère de l’Intérieur du Mali a proclamé la victoire d’Amadou Toumani Touré (ATT) dès le 1er tour des présidentielles, avec 68% des voix. Mais le Front pour la démocratie et la République (FDR) crie à la fraude et a saisi, mercredi 2 mai, la Cour constitutionnelle pour faire annuler les résultats.

Faux ingénu Nabil Benabdellah est surpris par la conclusion d’un rapport américain pour la protection des journalistes (CPJ) : le Maroc fait partie des dix pays, avec l’Ethiopie, la Russie ou le Pakistan, à avoir subi une grave détérioration de la presse ces cinq dernières années. « Pas objectif » a déclaré le ministre marocain de la Communication qui s’est bien gardé d’énumérer les pressions exercées par le pouvoir sur la presse indépendante des derniers mois ; à savoir l’interdiction de Nichane pour des blagounettes et la très lourde amende contre le Journal Hebdo.

Menu Demain midi, Bakchich Hebdo vous livre la suite du feuilleton Francelet et zoome sur les très bonnes offres d’emploi de Total. Indiscret, votre hebdomadaire s’intéresse aux accointances de Nicolas Sarkozy avec le très délicat Michel Charasse. Au Maghreb, la nouvelle communication du régime est décryptée et les législatives algériennes bradées. Enfin, le crapuloscope africain détaille cette semaine le retour d’Areva au Niger, les feymans camerounais et la chute d’un faucon noir, Paul Wolfowitz.