Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

L’homme, cet animal irrationnel

A t-on déjà réfléchi sérieusement à l’idée d’un droit des animaux ? Pour beaucoup, cette question est tout à fait absurde ; l’animal n’étant pas un sujet, il ne pourrait être porteur de droits. Pour d’autres, ardents défenseurs des bêtes, celles-ci doivent être respectées au même titre que les êtres humains. Et là, la pente de la réflexion est affreusement glissante. Tentative illusoire mais néanmoins utile, « Ce soir sur le web » propose les images suivantes pour mieux saisir les enjeux.

L’homme a t-il le droit de droguer les araignées ?

Au milieu du XXème siècle, Peter N. Witt pharmacologue allemand, décide de droguer des araignées afin d’observer les effets sur la structure de leur toile. Caféine, cocaïne, LSD, THC, alcool, les arachnides ont tout testé.
Et voici la vidéo qui en ressort, une vingtaine d’années plus tard.

Le chat a t-il le droit d’abêtir l’homme ?

Mais le plus dur n’est-il pas réservé à l’homme lui-même qui subit l’influence -extrêmement néfaste- des animaux ? Assurément l’infâme et diabolique félin qu’est le chat, sous ses doux airs de peluche lascive, utilise l’humain tel un vulgaire objet.
Si vous ne connaissez pas encore Catman alias Dennis Avner,
voici donc les effets terribles et bien réels de la compagnie du chat sur l’homme.

"Cat man" - JPG - 27.3 ko
"Cat man"
© AP photos

La vie du poulet avant la brochette, « Meet your meat »

Les lions rafollent des gracieuses antilopes mais n’ont pas pour autant créé de véritables usines de production d’antilopes. L’homme oui ; le poulet, on le connaît rôti à la broche, farci à l’ail, mariné au curry… Mais savez-vous d’où vient-il ? Souvent d’une ravissante batterie, rarement d’un poulailler de ferme. Et on ne peut s’empêcher de faire le lien avec la charmante personne qui présente la vidéo suivante, Pamela Anderson. Longue vie à la société de consommation.

Les animaux peuvent-ils souffrir ?

Pour conclure ce tour de manège un peu fou, on vous l’accorde, présentation du très sérieux mouvement de libération des animaux.
Le philosophe et professeur de bioéthique Peter Singer milite depuis de nombreuses années pour que l’on reconnaisse la souffrance des animaux. Proche de la philosophie de Bentham, il reprend ses propos « La question n’est pas : peuvent-ils raisonner ? ni : peuvent-ils parler ? mais : peuvent-ils souffrir ? ». Une interview très intéressante sur le site d’Arte ; et pour les anglophones :