Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Immigration, l'UMP débordée par sa droite

"Je tiens à prévenir mes collègues de la majorité que si cet amendement est voté, le message envoyé sera gravissime. Dès le début de la discussion, nous aurons créé une nationalité à double vitesse en vingt minutes !"

Il en fallait beaucoup pour que le rapporteur du projet de loi sur l’immigration Thierry Mariani, qui est loin d’être un gauchiste, s’exprime ainsi dans l’hémicycle le 29 septembre dernier pour calmer les ardeurs anti-immigration dans ses propres rangs.

A l’origine de la discussion enflammée, au prétexte de régler les spécificités migratoires des régions ultramarines, un amendement déposé contre l’avis du gouvernement par le député UMP Dominique Tian qui proposait de modifier le code de la nationalité à Mayotte, bientôt 101e département français, en ces termes "Sur le territoire de Mayotte, est français automatiquement l’enfant lorsque ses deux parents y sont nés".

Une remise en question pure et simple du droit du sol puisque l’article 19-3 du Code civil dispose que "Est français l’enfant né en France lorsque l’un de ses parents au moins y est lui-même né". Cette exception faite aux Mahorais a enthousiasmé les indispensables Lionnel Luca et Christian Vanneste, et, devant le tollé, a amené le lumineux David Douillet à jouer le rusé renard en ces termes :

" Je comprends qu’il y ait des problèmes de droit du sol, de constitutionnalité. Ils sont en effet majeurs et, personnellement, j’y souscris (…) …mais peut-être pourrions-nous réfléchir à d’autres solutions un peu plus fines. De quoi s’agit-il ? De femmes qui arrivent sur le territoire français et que nous sommes obligés de les prendre en charge, car elles sont en situation de danger. Elles sont donc conduites à l’hôpital, où elles accouchent. En donnant simplement un statut extraterritorial à l’hôpital, le problème est réglé. Il suffit d’imaginer que tous les hôpitaux frontaliers deviennent extraterritoriaux, avec un vrai statut, pour permettre que l’immigration soit freinée, ou tout au moins contrôlée, et que les élus locaux puissent enfin gérer cette situation."

Il suffisait d’y penser : hors de France, c’est plus la France, déplaçons donc les frontières autour de l’hosto pour ne plus créer de Français de droit du sol à Mayotte.

Ambiance dans les rangs de l’opposition : "Vous n’êtes pas bien !" "Sortez des hôpitaux de Paris !" La proposition Douillet sur l’amendement Tian a eu un tel succès que Thierry Mariani a sifflé la fin de la récré : "Le message à l’attention des territoires et départements d’outre-mer serait calamiteux !" "Ajoutez à cela que le fait d’écrire « les deux parents y sont nés » ne manquera pas de générer des contentieux : quels sont les deux parents ? Je me souviens d’un député qui a essayé de proposer des tests ADN pour vérifier les liens de parenté, cela n’a pas très bien fini !" (ndlr : c’était Mariani lui-même).

La députée de Guyane Christiane Taubira a finalement dénoncé "votre hôpital extraterritorial" comme "un centre de rétention administrative à l’hôpital… Merci pour l’innovation !" Avant de trouver "assez savoureux de voir aujourd’hui MM. Myard et Mariani plus tempérés et modérés que M. Tian. Nous n’en sommes pas à une surprise près dans cet hémicycle… Comme quoi il ne faut jamais désespérer de rien !"

L’amendement de Dominique Tian a finalement été rejeté par 109 voix contre 14.

-----


Alors que le projet de loi sur l’immigration est examiné par les députés, Maxime Tandonnet, l’inspirateur du discours de Grenoble, répond aux questions de Bakchich.

Le Who’s who vous barbe ? Internetalis Universalus vous propose des notices biographiques alternatives en continu. Aujourd’hui : le frais député des Yvelines et conseiller régional UMP David Douillet.

Etre député et faire de la pub pour des appareils de muscu’ ? Raffarin l’a rêvé, David Douillet l’a fait. C’est dans le Paris-Match du mois dernier et réalisé en toute légalité. Un poids deux mesures.