Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

L'agent Guérini loge la famille Barresi

La Méditerranée attendra encore un peu avant de revoir son fils chéri Alexandre Guérini. Et le Cercle des nageurs marseillais encore un peu plus avant que le croque-mitaine de la politique marseillaise ne refasse quelques coulées dans ses bassins.

Alexandre Guérini - JPG - 12 ko
Alexandre Guérini
Dessin de Magnat

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a décidé le 13 décembre de rejeter l’appel de détention du cadet de Jean-Noël Guérini, le tout puissant président socialiste du Conseil général des Bouches-du-Rhône, incarcéré depuis le 1er décembre dans la vaste enquête sur les appels d’offres supposés truqués de la région marseillaise. Pour encore un moment, "M. Frère" dormira à la maison d’arrêt de Luynes. Loin trop loin de son douillet logement social des Catalans, le quartier si romanesque d’où Dumas fit naître la saga d’Edmond Dantès, devenu Monte Cristo pour se venger.

Vue sur la mer, la seule, la vraie, la Méditerranée. Là où naît la Corniche Kennedy. A un pet de mistral du siège de la Communauté urbaine de Marseille et du Cercle des nageurs (CNM), où Alex exerce depuis longtemps son influence.

Des embruns dont le patron de société à 120 000 euros par an de salaires déclarés (et 300 000 euros de dividendes), détenteur de comptes en Suisse, n’a jamais pu se passer.

Au point d’être toujours locataire de ce HLM, à 474 euros par mois, où il a grandi… De l’atavisme et du sentimentalisme partagé.

Son ex-femme a longtemps habité un logement social tout proche. Sa belle-sœur en occupe toujours un quand la veuve d’un célèbre commissaire marseillais habite toujours le coin.

De cette adresse fort prisée, Alex a grandement assuré la publicité. Pas bégueule, le nageur amateur s’est même beaucoup activé pour caser la petite famille d’une légende marseillaise : la première femme et la fille de Bernard Barresi, figure tutélaire du milieu marseillais dont la cavale de 18 ans a pris fin en juin dernier.

Au mieux avec l’administration d’Habitat 13, l’ancien OPAC Sud que son frère a dirigé dix ans durant, Alexandre a multiplié les coups de fils vers Antoinette Camiglieri, la directrice de cabinet du président de l’office.

Selon les écoutes parcourues par Bakchich, un bon nombre d’appels a concerné le placement des copains et relations dans les HLM. Dont "Mesdames Costagliotti" du nom de la première femme de Barresi.

 - JPG - 11.8 ko
 - JPG - 9.5 ko
Extraits des écoutes téléphoniques pratiquées sur le portable d’Alexandre Guérini au printemps 2009. Où l’on découvre sa proximité avec Antoinette de l’Opac, et le grand soin qu’il prend des Barresi - JPG - 9.4 ko
Extraits des écoutes téléphoniques pratiquées sur le portable d’Alexandre Guérini au printemps 2009. Où l’on découvre sa proximité avec Antoinette de l’Opac, et le grand soin qu’il prend des Barresi

Une affaire bouclée en juin 2009 pour un contrat de location signé en septembre, comme en atteste le document dégoté par Bakchich.

 - JPG - 26.3 ko

L’histoire ne dit pas si le papa Bernard Barresi a déjà eu l’occasion de remercier Alex. L’occasion fait le larron en prison. Bernard et Alex dorment tous les deux au frais à Luynes. Avec une autre connaissance commune, Damien Amoretti, associé de l’une des sociétés de déchets de Guérini et soupçonné d’avoir blanchi de l’argent pour Bernard.

Une galerie de personnages sinon connus du grand public, au moins habitués des colonnes de presse. Avant l’arrivée d’une éminence parisienne, dont le nom n’a encore jamais filtré. Une guest star à découvrir prochainement dans Bakchich…

A découvrir dans Bakchich Hebdo 50, le portrait d’Alexandre Guérini


Bakchich Hebdo 50 : Marc Francelet, bandit des médias ; Fonctionnaire, mieux vaut te taire ; La fin du temps béni de la Françafrique ; Le compte japonais de Chirac ; Alexandre Guérini… Hebdo téléchargeable (…)

A lire ou relire sur Bakchich.info

La saga des ordures marseillaises sur Bakchich.info :


Eugène Caselli, président de la Communauté urbaine de Marseille, a viré son directeur de cabinet Franck Dumontel. Et l’instruction sur les marchés publics truqués se rapproche dangereusement de la sphère (…)

Au PS, on se tient à carreau pour ne pas froisser le patron dont le frère est en prison. Le PC s’est déjà mis aux abris. Et la droite craint que l’enquête vienne mouiller les bons amis du BTP.

Des courriers anonymes avaient permis l’ouverture d’une enquête préliminaire sur le marché publics des déchets. Et les becs s’ouvrent de nouveau.

Pas sûr que la mise à l’ombre du croquemitaine de la politique marseillaise, soudainement mis à la une des journaux, purifie l’atmosphère viciée par les rumeurs de la cité phocéenne.

Une vingtaine de personnes, dont le frère du président du conseil général, ont été entendues par les gendarmes dans le cadre de l’enquête sur les marchés publics. Les paris sont ouverts sur les prochaines (…)

L’enquête sur les attributions de certains marchés publics à Marseille s’accélère. Le frère du président du Conseil général placé en garde à vue, la maison Guérini tremble.

Les filets judiciaires se rapprochent du premier cercle des Guérini. Où les enquêteurs croient reconnaître le goût du grand banditisme. Voire la patte de Bernard Barresi, légende du milieu marseillais.

Malgré la victoire de l’OM en finale de la coupe de la Ligue, les affaires continuent d’empoisonner le petit monde politique. Et le Muselier de se prendre les pieds dans le Guérini.

Juste avant de dévoiler qu’une enquête était lancée sur le marché des ordures à Marseille, Bakchich avait rencontré le croque-mitaine des poubelles et du PS local, Alexandre Guérini, le frère du président du conseil (…)

Début octobre, un juge a été saisi pour enquêter sur les marchés publics des ordures à Marseille. Depuis les révélations de Bakchich, l’enquête s’accélère, les perquisitions se succèdent, la première audition (…)

Une enquête est en cours sur l’attribution des marchés publics des ordures à Marseille. Empêtrés dans les sacs bleus : le patron du PS local Jean-Noël Guérini et son frère Alexandre, qui gère deux décharges dans le (…)