Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Manifs : dispersion à l’arme de guerre…

La perspective d’une sévère cure d’austérité pour 2012 afin de conserver le sacro-saint triple AAA de notre dette publique, les photographies des violentes manifestations grecques, et de tous les « indignés » européens contre la soumission des sociétés de la zone Euro aux diktats des marchés financiers, semblent avoir donné de mauvaises pensées du côté des ministères de l’Intérieur et de la Défense.

A en juger par le décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public on craint en effet un net durcissement des manifestations à venir. Pour faire face à toute éventualité, les experts consultés par ces partisans acharnés du dialogue convivial et de l’accommodement que sont Claude Guéant et Gérard Longuet, n’ont pas fait dans la demi-mesure : l’article 3 dudit décret stipule en effet que «  outre les armes à feu prévues à l’article précédent, est susceptible d’être utilisée pour le maintien de l’ordre public, à titre de riposte en cas d’ouverture du feu sur les représentants de la force publique, celle mentionnée ci-après  ».

 - JPG - 32.6 ko

Le fusil préféré de l’Otan pour faire peur aux manifestants

Et l’arme en question est effectivement de nature à calmer les ardeurs des manifestants les plus agressifs : en l’espèce, il s’agit de fusils à répétition de précision de calibre 7,62 x 51 mm. Un calibre devenu célèbre au sein de l’OTAN à partir de 1954 et adopté par les membres de l’Organisation pour leurs fusils d’assaut et leurs mitrailleuses légères. Pour les collectionneurs, on mentionnera notamment le célébrissime HK G3 de Heckler & Koch, considéré par les puristes comme l’équivalent occidental du légendaire AK-47, qui fait usage de ce type de munition.

Riposte graduée

Certes, l’usage de ce gadget est réservé à la « riposte en cas d’ouverture du feu sur les représentants de la force publique ». Cependant on s’imagine mal que les préposés au service d’ordre attendent paisiblement d’essuyer le feu d’un pistolet à grenaille quelconque, avant d’aller dans le calme et la sérénité, récupérer les engins de guerre dans leurs camions. Il est autrement plus logique qu’ils les porteront désormais à l’épaule dès le début des défilés afin d’éviter tout flottement susceptible d’envenimer les débats.

 - PDF - 82.6 ko

On comprend mieux la mansuétude dont bénéficie ce grand démocrate de Bachar El Assad, de la part des chancelleries occidentales. Lui aussi se contente finalement d’encadrer les manifestations de ses Indignés à l’arme de guerre…Nul doute que son ambassadeur à Paris ne manquera pas de rappeler en cas de besoin, l’existence du décret du 30 juin entré en vigueur dans la patrie des Droits de l’Homme…

A lire ou relire sur Bakchich.info


La société SMP Technologies, importateur français du pistolet à impulsions électriques Taser a été déboutée mercredi par la cour d’appel de Paris de l’action en justice qu’elle avait engagée contre le Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de (…)

Les pontes de la police sont presque du même avis que Besancenot, le Taser peut tuer. « Bakchich » publie les documents internes des flics qui en confirment la « létalité réduite ».

Le fabricant US de pistolets à décharge électrique admet pour la première fois que l’impulsion électrique de ses joujoux peut provoquer un risque cardiaque. Ainsi que l’écrivait Bakchich, voici un an, documents à (…)