Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Jérôme Kerviel mise sur une nouvelle défense

Jérôme Kerviel va changer de défense lors son procès en appel prévu en juin. Exit Me Metzner. L'ex trader finalise actuellement les pourparlers avec un pool d'avocats, qui concocte une stratégie très offensive contre la Société générale.

 

 

Le grand méchant trader avait disparu des écrans depuis octobre 2010. Enseveli sous sa condamnation pharaonique à cinq ans de prison (dont 3 ferme) et 4,9 milliards d'euros de dommage et intérêts à verser à son ancienne banque, la Société générale, Jérôme Kerviel a quitté l'actualité après son procès en première instance pour faux, usage de faux, abus de confiance et introduction frauduleuse de données. 

 

Pour rappel, le jeune homme a été accusé d'avoir à lui tout seul, sans que sa hiérarchie ni les pontes de la banque rouge et noire ne s'en rendent compte, perdu près de 5 milliards sur les marchés financiers lors d'opérations frauduleuses. 

 

Seul fautif, seul coupable et une SocGen blanchie de toute responsabilité dans les draps judiciaires…  et en partie renflouée. La condamnation de son ancien fils prodigue avait permis au vénérable établissement du boulevard Haussmann de bénéficier d'une importante ristourne d'1,146 milliards d'euros, comme l'avait précisé le Monde. 

 

 

 

Magot en sursis

 

Pour toucher le jackpot, il était essentiel que la Socgen ne soit pas jugée responsable des pertes frauduleuses occasionnées par son salarié. Détail étonnant ce crédit d'impôt a été accordée en 2009, un avant que le procès en première instance de Jérôme Kerviel ne se tienne.  Un magot en sursis?

 

 

Au début de l'été doit se tenir le procès en appel de l'ancien salarié. Sans que le scénario soit écrit d'avance. Selon les informations glanées par Bakchich, le casting appelé à la barre va légèrement changer. Pas les rôles-titres évidemment. La Société générale s'assiera (paisiblement?) sur le ban des parties civiles. Jérôme Kerviel occuper la place peu enviée de l'accusé. Mais le trader ne compte souhaite se départir de son image mauvaise graine qui a failli provoquer à lui seul la chute de la respectable banque… quitte à chercher querelle  à la SG en pointant sa responsabilité, sa parfaite connaissance de ses actes, voire leurs encouragements. Une ligne très offensive qui ne sera pas menée par Me Olivier Metzner. A trois mois du procès, Jérôme Kerviel a décidé d'arrêter sa collaboration avec le madré et médiatique avocat. Il finalise actuellement les pourparlers avec un pools d'avocats prêts à mener une guérilla judiciaire contre la Société générale. Avec un objectif, «désosser», le jugement de première instance.