Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Allumez le feu

Chers cousins gaulois comme vous le chantait naguère Johnny, au stade de France, après avoir animer, autrefois , la fête de l’Huma du brejnevien Georges Marchais et aussi les grandes messes néo-gaullistes du grand JacquO, Santiago Chiraco… Messages d’espoir ou cris de désespérance et de révolte, Jean-Philippe Smet est aujourd’hui un soutien affirmé avec les sémillants Mireille Mathieu et Enrico Macias de votre Kaïser SarkocO. Allumez le feu, bonjour la colombes de la paix et enfants de tous pays !

Malheureusement sur notre continent africain la paix n’est pas au rendez-vous. C’est plutôt la misère, la faim, la violence et les guerres fratricides qui endeuillent nos pays. Le feu, il est chez Wade du Sénégal ou l’alimentation, l’éducation et la santé ne sont pas à la hauteur des besoins : tragiquement le peuple bouillonne en situation gravissime d’explosion sociale. Au Darfour et au Kivu, les occidentaux sont obligés de constater la dégradation, chaque jour, et sont amenés à intervenir de plus en plus, tandis que chinois, indiens, coréens, israéliens, américains et européens manipulent tous ces drames , et attisent tous ces feux. Chez vous en France, l’incendie fait rage entre les gauches : le facteur Besancenot et le sénateur Mélenchon grappillent déjà tels des corbeaux affamés les plantations du Parti Communiste et de la gauche du Parti Socialiste.

Entre les maréchales Aubry et Royal, féminins restes de l’Empire Mitterrand, la désagrégation ne fait que commencer alors que le concert des éléphants barrit l’air de l’opéra bouffe ‘’Rassemblement et Unité’’.

Pauvre Unité, il n’en restera plus grand chose, lorsque les alliances diverses, notamment celle de Bayrou et de Ségolène engendreront une nouvelle sociale démocratie à la française. Même si de l’autre côté à l’extrême droite, les feux de l’amour se rallument et que Marine et Villiers renaissent de leurs cendres.

Quand bien même également Monsieur T’Aignan remettrait debout un pan de république gaulliste, votre Kaïser SarkocO peut déjà s’enflammer, gesticuler, voyager et proposer ; ses amis se réjouissent à l’avance du second tour probable de 2012 : Besancenot contre Sarko. Quel bûcher, identique à Chirac-Le Pen 2002 ! Pourtant chers gaulois, quelques-uns des ministres du collaborateur Fillon mettront le paquet pour désespérer le bon peuple. Rachida Dati va devoir prendre la sortie de secours si ses tergiversations dans l’affaire Filippis se reproduisent. Quant au goût prononcé d’Edwige Ollier-Marie pour les gardes à vue excessives et les fouilles au corps le mieux est de tirer l’échelle et d’allumer les feux de la Saint Jean.

Enfin, Lagarde Christine, depuis Bercy, souffle quotidiennement sur des braises afin, dans une créativité constante, de réchauffer les cœurs et les sens avec des mots aussi réconfortants que décélération, déflation ou récession ! Quant à Boutin, enfin, comme savait le vociférer Pasqua , il y a bien longtemps : « Mais putain, appelez donc les pompiers ».