Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

J'ai voyagé

Pour être en France le 8 mai, jour anniversaire de la victoire contre le troisième Reich allemand et la barbarie nazie des adeptes du Führer Adolph Hitler, je suis passé par Dakar, Alger, Rome, Saint Etienne et Neuilly… Chers gaulois afin d’être à Paris sur les Champs-Élysées devant la tribune du Général de Gaulle pour la cérémonie, j’ai voyagé depuis Abidjan car je voulais témoigner de la participation de très nombreux africains à la victoire de 1945 ;

A Dakar, j’ai eu la très nette impression que le petit Karim Wade , salement battu aux élections locales récentes, n’a plus aucune espèce de chance, à l’avenir, ni en politique, ni dans les affaires au Sénégal ; ou alors, il devra comprendre le wolof et surtout apprendre à le parler.
A Alger, amis gaulois, le grand sujet de conversation est le retour de Boumediene ! Pas celui des sixties, mais l’homme qui va être libéré de Guantanamo et qui ne serait en rien coupable des crimes qui lui sont reprochés …le nouveau président élu Boutéflika et ses parrains militaires ne manqueront pas de dire ce qu’il faut en penser. Boutef et Boumediene , à vrai dire, c’est cocasse.

A Rome, chers chrétiens, le sujet de préoccupation n’est pas seulement la complication matrimoniale du francophone Cavaliere Berlusconi . Bien que les conquêtes de Silvio passionnent toute l’Italie, c’est surtout le voyage de sa Sainteté le Pape Benoît XVI en Terre Sainte qui fait l’objet de tous les commentaires. Musulmans et juifs bavardent sans plus finir sur le séjour de Benedikt en Jordanie, en Israël et en Palestine. Le petit homme en blanc à la kippa blanche se lamentera sûrement devant l’odieux mur de séparation, les catholiques, eux, se réjouissent du symbole, par la présence du souverain poncif en Terre Sainte, de la défense apportée à tous les catholiques du Moyen –Orient, et surtout ceux qui vivent péniblement en Irak et en Israël. Espérons que l’interrupteur J.P.Elkabach questionnera nerveusement le Pape à son retour de Palestine.

A cacasson pour Johnny

A Saint-Etienne, à cacasson, j’ai assisté dans la coulisse aux dernières répétitions de Johnny, avant de dîner avec toute son équipe à l’Hôtel du Golf : sublimissime !A Neuilly, en revanche, chers gaulois, ce n’était pas sublime du tout, votre mini Kaïser SarkocO se prend de plus en plus pour Bongo ! Le cortège grotesque de motards et de bagnoles blindées aux vitres teintées pour accompagner votre Chef d’Etat qui dépose une gerbe au monument de police de la ville ou il fut maire il y a longtemps, avait un goût de république bananière. Gyrophares, Pin-pon et Alliot-Mariatchi…. Le burlesque de la situation va certainement faire perdre 2000 voix à la liste européenne Barnier-Dati.
Vive de Gaulle, vive la France éternelle et surtout à bas les barbares et leurs grotesques couillonnades.

A lire ou relire sur Bakchich :

Il y a eu bien des atrocités sur notre vieux continent africain depuis la seconde guerre mondiale. Des attentats, des tueries, des guerres de libération, des combats pour l’indépendance, des guerres civiles et des conflits militaires. Il y eu même (…)
A l’heure du Grand Paris, le Prince Pokou nous présente le Grand Abidjan.
Le Prince Pokou dresse le bêtisier de deux ans de sarkozisme.
Le Prince Pokou se gausse de la défaite de Karim Wade. Un vent d’espoir souffle sur l’Afrique : la démocratie progresse. Les monarchies héréditaires reculent. Pas comme à Neuilly…