Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

L’attribution du Nobel de la Paix à l’Europe fait tousser Desmond Tutu

 

Pour l’Archevêque africain, l’Union Européenne est très loin de ces « champions de la Paix » auxquels pensait Alfred Nobel quand il créa le prix en 1895.

 

 

Sur ces vieux jours, l’apôtre de la paix et de l’opposition pacifique à l’apartheid sud africain devient franchement agressif. 

 

Jusqu’à contester, dans une lettre ouverte co-signée par l’irlandaise Mairead Maguire, distinguée en 1976, et par l’artiste argentin Adolpho Perez Esquivel lauréat du Nobel 1980, la légitimité de la décision du Comité en faveur de l’Union Européenne en 2012. Le Comité norvégien du Nobel a redéfini et remodelé le Prix d'une manière non conforme à la loi» affirme-t-il sans que l'on sache véritablement sur quelle loi il base sa rancœur)

 

Maguire, 68 ans et quelques décennies d’activisme au compteur, avait décroché le titre en 1976 pour les célèbres marches des « Femmes pour la Paix » qu’elle organisait en Irlande du Nord pendant que l’IRA se défoulait sec contre l’armée anglaise. On l’a vu ces derniers temps à la pointe des protestations contre le traitement réservé par Israël aux habitants de la bande de Gaza.

 

Le peintre et sculpteur argentin Esquivel n’a rien perdu de ses idéaux à 81 ans. Il s’est illustré en 1980 pour sa défense des droits de l’Homme, sérieusement mis à mal par la junte militaire. Il prendra même fait et cause pour le peuple tibétain en 2008 au plus fort de la répression chinoise contre le peuple de montagnards. 

 

 

La bafouille de Desmond qui demande que l ‘Union restitue la cagnotte qui va avec la médaille, a également été signée par le Bureau International de la Paix qui maintient ses activités à partir de son siège sur la rive du lac Léman et qui avait décroché la tombola en 1910, ainsi que par des auteurs, des juristes et des activistes de moindre calibre.  

 

Leur point de vue ne semble pas loin d’être partagé par une demi-douzaine de chefs d’états européens qui ont décidé de se faire porter pâles lors de la remise du trophée à Oslo le 10 décembre, à commencer par David Cameron, en dépit de l’invitation pressante de Herman Van Rompuy faite à l’ensemble des membres de l’Union. Merkel et Hollande ont confirmé leur présence. En ces temps d’austérité, on a les succès que l’on peut…

 

Le précédent Obama

 

C’est vrai que les membres du Comité avait commencé à prendre quelques libertés avec l’idéal du célèbre industriel et inventeur suédois mort en 1896, en attribuant le Nobel de la Paix à Barack Obama en 2009. 

 

L’homme qui s’est octroyé dans des conditions très controversées, le droit de flinguer les présumés ennemis de l’Amérique à coups de drones vicieux, qui a oublié sa promesse de fermer la prison de Guantanamo, laquelle constitue une tâche indélébile au front de l’Oncle Sam, et a maintenu l’engagement US en Afghanistan à la suite de son prédécesseur, présentait un dossier pour le moins discutable. En particulier à la lumière des recommandations, certes assez vagues d’Alfred Nobel qui souhaitait voir récompensées, « les efforts en faveur de la fraternité entre les nations, l’abolition ou la réduction des forces armées, et l’organisation et la promotion de congrès pacifistes". 

 

Pour sa défense, le président du Comité se contente de rappeler que la cuvée 2012 consacre 60 ans de progrès en faveur de la paix, de la réconciliation, de la démocratie et de la défense des droits de l’Homme…Admettons.

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Soutenez Bakchich !