Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Les sites chouchous du gouvernement Fillon

La semaine dernière, la commission du fonds d’aide à la modernisation de la presse écrite, présidée par un vénérable conseiller d’État, se réunissait. Au programme, les vingt cinq millions d’euros que l’État distribue aux journaux. Des fonds importants, qui ont été recadrés, en 1999, par un décret du gouvernement Jospin.

Des aides pour les sites Internet des journaux papier - JPG - 47.9 ko
Des aides pour les sites Internet des journaux papier
© Baroug

Les petits malins qui représentent les grands quotidiens, qu’ils soient nationaux ou régionaux, ont plaidé pour leurs seules paroisses. La modernisation, ont-ils expliqué, concerne aussi les sites d’actualité qu’ils ont créés. La manne gouvernementale doit aider leurs équipes.

Ce qui fut fait lors de cette dernière réunion, avec la bénédiction de la commission : le site du Monde a hérité d’un million d’euros, celui de Libération de 400 000 euros. Le Dauphiné, L’Alsace ou encore le Bien Public n’ont pas été oubliés non plus. En revanche, pas un sou pour les sites d’information indépendants, type Bakchich ou Rue89, alors que ces équipes ne bénéficient pas du soutien logistique des médias existants. Trop injuste !

« Nous ne pouvons pas légalement, explique un membre de la commission, aider des sites qui ne sont pas liés à la presse écrite ». Bien franchouillarde, cette doctrine administrative parait faire peu de cas du droit européen de la concurrence. Bruxelles pourrait bien, un jour proche, rappeler la commission du fonds de modernisation à plus d’impartialité.

A Bakchich, nous comptons évidemment sur la présidence française à partir de Juillet pour corriger cette anomalie ! Sarkozy n’a-t-il pas promis que la France serait particulièrement active ?