Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Lagardère en panne sèche

Sale temps pour Lagardère. Les bénéfices du groupe pour l’année passée sont de 137 millions d’euros, soit quatre fois moins qu’en 2008. La branche médias du groupe, Lagardère Active, est la plus touchée avec un bénéfice divisé par treize (de 206 à 15 millions d’euros ) entre 2008 et 2009.

Arnaud Lagardère a donc confié poliment vouloir céder les « activités en croissance limitée ». Première victime possible de cette stratégie : Europe 1 Sport, qui pourrait être vendue voire liquidée. La chaîne TNT Virgin 17 pourrait, elle aussi, être mise en vente. Arnaud Lagardère a déclaré qu’il céderait les participations qu’il détient dans certains médias comme Canal+ et Marie Claire. Il devrait aussi s’interroger sur les 17 % qu’il possède dans Le Monde SA et ses 34 % du Monde Interactif. Pour une entreprise qui se vante de fabriquer des champions, on a vu mieux.

Un dernier élément pourrait venir assombrir un peu plus l’avenir déjà moyennement radieux de ce fleuron de l’industrie française. Le groupe est en effet en délicatesse avec la société SCPE, qui édite les magazines Entrevue, Choc et Guts, après l’avoir vendue à l’homme d’affaires Gérard Ponson. Voilà que le tribunal de commerce de Paris vient de reconnaître que Lagardère lui avait vendu une SCPE en cessation de paiement (endettée jusqu’au cou, en français courant).
Et les salariés de cette entreprise, aujourd’hui en redressement judiciaire, d’envisager des poursuites contre Lagardère.

Interrogé, le représentant du personnel de la SCPE assure : « Nos avocats nous ont conseillé de réclamer à l’administrateur judiciaire une procédure d’extension du redressement judiciaire au groupe Lagardère. S’ils se comportent de la même façon avec les filiales qu’ils ont l’intention de vendre, les salariés du groupe ont du souci à se faire ! » Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi.

Arnaud Lagardère - JPG - 35.4 ko
Arnaud Lagardère
Dessin de Nardo

Lire ou relire sur Bakchich.info :

Le groupe Lagardère, qui possède entre autre « Paris-Match », « Elle », « Première », et le « JDD », se lance à toutes berzingues dans la monétisation de l’information sur Internet… mais semble avoir oublié que derrière l’info, il y a des journalistes. (…)
Trahisons, coups de pression, vandalisme… Le divorce qui vient d’être consommé entre Lagardère et l’éditeur du magazine « Entrevue », avec un Ardisson tapi dans l’ombre, n’a rien de la conciliation à (…)

Le petit Arnaud frétille de joie. La dernière crise du quotidien du soir lui ouvre grand les portes d’une prise de contrôle du journal.

« Choc », le magazine généreusement illustré de Lagardère media, est la dernière victime de la lubie maison : le caviardage. Une double page du journal a été retirée juste avant la mise sous presse. Une étrange lettre reçue par Sarko Ier, président de son (…)