Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Abdoulaye Wade mendie ses voix

Selon Human Rights Watch (HRW), 50 000 enfants des écoles coraniques, les Talibés, mendient dans les rues du Sénégal. Face à la pression de HRW et d’autres associations de protection de l’enfance, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye avait décidé d’interdire la mendicité dans les rues et de punir la traite des personnes. Des mendiants ont été arrêtés et 7 chefs d’école coranique ont été condamnés le 8 septembre à six mois de prison avec sursis pour avoir fait mendier de jeunes garçons. Mais le Président Wade, très proche des confréries, est revenu sur la décision de son Premier ministre en considérant que « l’aumône est une pratique recommandée par l’Islam ». Pour HMW, selon des propos rapportés par Libération, «  c’est un grand pas en arrière, car nous avions constaté ces dernières semaines une diminution du nombre d’enfants mendiant dans les rues ». Mais l’élection du président de la République reposant sur des grands électeurs et notamment des chefs de confrérie ont eu raison de la détresse des enfants.

Le journaliste Daniel Grandclément avait réalisé un documentaire sur les talibés en 2009, Les enfants perdus de M’bour, Bakchich l’avait rencontré et avait diffusé des passages de son film poignant


Sénégal : "Les enfants perdus de M’bour"
envoyé par bakchichinfo. - L'actualité du moment en vidéo.


Sénégal : "Les enfants perdus de M’bour" (2)
envoyé par bakchichinfo. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Lire ou relire dans Bakchich :


Arrivé à Dakar, on est tout de suite accosté par ces enfants en haillons qui se déplacent en bande et font l’aumône. On les appelle "les talibés". Daniel Grandclément met en lumière leur situation.

« Le pouvoir ne s’hérite pas, il se mérite ». Avec cette simple phrase Karim Wade, le fils du président, a troublé la presse sénégalaise qui y a vu une belle manipulation. Et si l’explication était plus loufoque (…)

Le bourg sur la côte sud de Dakar, offre tout ce que désirent les vacanciers. Sea, sun…et surtout sex.

La Présidente du Poitou a décidé de partir se balader au Sénégal. Sans trop se renseigner sur l’agenda politique et médiatique local. Ouppss…

Pour ses 9 ans à la tête du pays, Gorgui Wade a reçu une soufflante assez inattendue aux dernières élections, programmées pour lancer son fils Karim en politique. Et un violent bizutage, un !