Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

La Cité du mâle : la contre-enquête

Mardi 15 décembre, Ladji Real organisait une conférence de presse à la maison des associations du IIIe arrondissement, à Paris.
Objectif, débattre du travail des journalistes dans les quartiers populaires à partir d’extraits de son documentaire, « La Cité du mal », une contre-enquête sur « La Cité du mâle ».

« La Cité du mâle » a été réalisé par Cathy Sanchez, et produit par Doc en Stock, une boîte de production dirigée par Daniel Leconte. Ce docu se fait fort de décrire le machisme qui règne dans les cités, à partir du meurtre de Sohane Benziane, en 2002.

Diffusée sur Arte fin septembre, l’oeuvre avait, dans un premier temps, été déprogrammée, à la demande de la journaliste Nabila Laïb, qui a servi de « fixeuse » pour la réalisation du doc.

Nabila Laïb, qui n’a pu découvrir la version finale de « La Cité du Mâle » que quelques minutes avant sa diffusion, a « failli tomber dans les pommes » en le regardant. Cathy Sanchez « n’a choisi que les passages qui correspondaient à ce qu’elle avait écrit avant le reportage. Mais n’a rien gardé de ce que les jeunes disaient d’eux-mêmes. Quand je vois les images, j’ai mal au ventre. Je suis très énervée. C’est hors de question que mon nom soit associé à ce genre de merde ».

En réaction à ce travail visiblement bidonné, le réalisateur Ladji Real s’est lancé dans une contre-enquête. « Pour montrer qu’il existe une autre réalité ». Avec une autre journaliste, il a revu toutes les personnes qui avaient été interviewées par Cathy Sanchez.

Là, les jeunes expliquent comment leurs propos ont été détournés, comment ils se sont faits manipuler.

« La Cité du mal » questionne le travail des journalistes, particulièrement de ceux qui tiennent des caméras, dans les quartiers populaires.
Mais dans le public de notre petite salle du IIIe arrondissement, tout le monde n’a pas apprécié la critique. Ainsi, un journaliste du Bondy Blog a pris la défense de Cathy Sanchez. « Ce genre de choses n’arriverait pas si c’était plus facile de filmer dans les cités », s’est-il emporté. Toujours agacé, il a ajouté qu’il n’était pas convaincu par la contre-enquête. « Les témoins ont très bien pu s’apercevoir qu’ils avaient raconté n’importe quoi la première fois, et vouloir se rattraper la deuxième ». Bigre. Bah il s’est fait huer par le public.
Jean-Pierre Moineau, le maire adjoint de Vitry s’est enchanté de la contre-enquête, visiblement ravi que soit diffusée une autre image de la cité Balzac.

« La Cité du Mal » de Ladji Real devrait être finalisée courant janvier. Et diffusée dans la foulée. Mais sur quelle chaîne, Arte ?

-----

A lire ou relire sur Bakchich.info

"La Cité du mâle", documentaire polémique sur le machisme en banlieue, aura droit à sa contre-enquête. Un jeune réalisateur a retrouvé les témoins du film, qui disent avoir été manipulés par la production.

Le documentaire "La Cité du Mâle" devait être diffusé mardi 31 août sur Arte. Mais au dernier moment, il a été déprogrammé. Un simple report ? Ou une annulation définitive ?

C’est aujourd’hui, ami(e), que Philippe Val, big boss de Charlie Hebdo, monte-les-marches-à-Cannes.

Philippe Val est en effet le héros d’un film, un "documentaire de Daniel Leconte", qui devait d’abord s’appeler : "Comment que Philippe Val a mis la (…)