Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Demain j'arrête d'arrêter de fumer !

Comment imaginer un café sans clope, un cocktail sans une taf et une soirée boulot sans un paquet et un cendrier non loin de l’ordinateur ? Enterrer cette vieille habitude contre les vents et marées des pouvoirs publics et spécialistes de la santé ? Jamais ! Dans sa bande-dessinée, Elles ne vont pas se fumer toutes seules, au prix de deux paquets de cigarettes, Emily Flake nous le dit : « Si vous êtes le moteur, la fumée de cigarette est le gaz d’échappement. Fumer rythme votre vie. Ça apporte un contrepoint aux conversations. Qu’elles soient ennuyeuses, gênantes, enthousiasmantes ou intenses ».

 - JPG - 25.3 ko
© éditions Ça et Là

Et qu’on se le dise, une cigarette reste la meilleure des solutions pour justifier les petites pauses sur votre lieu de travail. La preuve par l’exemple.

 - JPG - 26.8 ko
© éditions Ça et Là

Demain j’arrête

Difficile dans ces conditions de se résoudre à arrêter de fumer, surtout quand l’auteur elle-même, dans un pic de mauvaise foi, passe en revue toutes les bonnes raisons du monde de ne jamais lâcher ses cibiches. Dans son chapitre : « J’aimerais pouvoir te quitter », elle tente un break de la cigarette, « ne pas fumer pendant quelques jours ». Commence la valse des patchs, des coups de blues, des coups de sang, des chewing-gum à la nicotine infects, et des copains bien pensants : « Tu as arrêté ? Oh c’est trop cool ! J’suis contente pour toi ! ». L’enfer. La preuve par A+B que c’est impossible d’arrêter. Sans parler des ex-fumeurs, la pire espèce, qui tiennent le coup avec le sourire : « Désormais, lorsque je ressens le besoin de fumer, je choisis une autre activité, comme le yoga ou le scrabble ! ».

Bien-sûr le cancer, lointaine épée de Damoclès qui plane au-dessus des poumons de chaque fumeur, est évoqué. « ça peut vous donner aussi le cancer. Poumons, gorge, bouche, faites votre choix ». Pointe de cynisme quand un malade croqué sur son lit d’hôpital réclame une cigarette. Question maladie, sans aucun doute, c’était mieux dans le temps, à l’époque où les slogans tels : « Camel votre gorge sera d’accord » traînaient encore sur les panneaux publicitaires. Citations authentiques à l’appui, Emily Flake ne se prive pas de relater comment la marque Chesterfield donnait des pseudo-explications scientifiques en faveur du vice.

 - JPG - 46 ko
© éditions Ça et Là

Aujourd’hui il faut se faire une raison, « Fumer tue ». Alors, chers fumeurs, en attendant de se racheter une conduite ou en cas de manque de nicotine, savourez Elles ne vont se fumer toutes seules. Attention, « à apprécier en bonne santé », dixit l’auteur.