Tweets by @Bakchich

Vous êtes ici

Slovaquie-Nouvelle Zélande : pas de grand bleu pour les Slovaques

Slovaquie - Nouvelle-Zélande : 1 - 1

Le pitch

Le vainqueur de cette rencontre pouvait prendre une sérieuse option sur la qualification, les Italiens et les Paraguayens s’étant neutralisés lors du premier match du groupe. Les all blacks évoluent en blanc et sont les troubles-fêtes de ce groupe.

Les acteurs principaux

R. Vittek le Lillois qui ouvre le score sur une tête en position de hors-jeu.
W. Reid qui égalise sur un autre coup de boule dans le money time.

Le gros plan

Les rencontres de la coupe du monde sont pleines de surprises. Teresa, Tchéque en goguette à Paris, suit le match dans un bar branché. La performance de ses "compatriotes" slovaques l’intéresse. C’est que les bleus ne mettent pas beaucoup de volonté à déstabiliser les kiwis. À la mi-temps, sur un score de parité tout le monde retourne à sa bière. En République tchèque on a le sens de la famille, et on soutient le frangin slovaque. Sauf quand il s’agit du derby. Bien sûr. Entre deux tchats sur son portable, elle regarde débouler les hordes bleues. Elle accueille d’un large sourire l’ouverture du score slovaque (51’). Un coup boule décroisée un tantinet "off side". Puis retourne à son écran. Tout en communiquant à l’autre bout de l’Europe, on apprend que le foot en Tchéquie n’est pas le sport favori. C’est plutôt le Hockey. Les Néo Zélandais profite de cette diversion pour balancer quelques salves en direction du gardien J. Mucha. Sans le mettre en danger. Mais on se dirigera gentiment vers la fin du match. Maitrisé par les Européens qui sans briller prendront les 3 points. Et cela ravit (un peu) Teresa.

90’ minute, les verres se vident, on replie les écrans, on ramasse ses affaires. Petit moment d’inattention, et sur un centre bien dosé au point de penalty, W. Reid (probablement hors jeu) glisse le cuir au ras du poteau du portier slovaque. Consternation tchèque.

Les bleus ont failli.

Le plan fixe

W. Reid exhibe ses pectoraux et prend une biscotte. Un bon plan pour louper le match 3. Mais surtout un remplaçant Néo Zélandais, ne trouvant personne à proximité, embrasse le quatrième arbitre après de l’égalisation. Inédit et drolatique

Dénouement

La nouvelle Zélande crée la surprise. Et jouera surement le rôle de bourreau. Quant aux bleus slovaques, ils retrouveront les "azzuri" pour une rencontre cruciale.

Ah oui les yeux de Teresa sont bleus. Très bleus..

 - JPG - 17.3 ko

Bonus Pearltrees

Nouvelle Zélande - Slovaquie