Ch
Logo

Un Brunch avec Xavier Monnier

Publié par , G Groupe X Bakchich

Il est venu, il a écouté, il a surtout parlé et on a aussi beaucoup ri. En novembre dernier, Xavier Monnier, actuel rédacteur en chef de la publication Bakchich, était l'invité consentant du Brunch ordonné par Angelina. A ses côtés, Hinde, étudiante en journalisme à l'EMI et Slimane Tirera, responsable associatif et DG de NewVO Radio. Une émission nécessaire qui parle de journalisme, de protection des sources, de liberté d'expression mais aussi des risques du métier, quelques semaines seulement avant l'attentat à Charlie Hebdo. Une émission qui n'a pas manqué non plus d'amitié, de convivialité, de Jacques Brel et de Kate Beckinsale...

Difficile pour moi, aujourd’hui, auditeurs goulus du petit-déjeuner, de vous parler de mon invité. D’abord parce que c’est un peu mon boss de loin et ensuite parce que tous ceux à qui j’ai demandé sont unanimes : « Difficile de parler de Xavier Monnier » tant le bonhomme est discret. Comme disait récemment François Hollande, « c’est pas facile ». C’est pas facile mais on va essayer. Derrière ces cheveux bouclés, ce côté chemise ouverte, chaine en or qui brille, et ce look d'eternel ado se cache le rédacteur en chef du site d’informations Bakchich, site sur lequel votre hôtesse, c’est-à-dire moi, a l’honneur de tenir un blog. C’est un rédacteur en chef donc, de Bakchich qu’on se le dise, mais c’est surtout un homme secret.

Une discrétion qui l’honore. En même temps, quand on ressemble, même vaguement, à Jim Morrison, qu’on a la plume acérée et cynique voire un peu méchante, et qu’on devient rédacteur en chef à 25 ans du premier pure player français, le bien-nommé Bakchich, aux côtés d’un ancien routard du Canard Enchaîné, pas besoin de la ramener tant que ça. Il brille tout seul, Xavier, sans O'cédar, sans brosse à reluire, par son esprit agile, son visage d’ange innocent à qui on aimerait donner le bon dieu sans confession (en l’occurrence, c’est vous qui risqueriez de vous faire confesser), si ce n’était ce petit air moqueur, un rien rigolard, presque ironique qui lui fait friser l’œil. En même temps, quand on a assez d’humour pour surnommer ses sources « Riri, Fifi et Loulou », tout est possible, tout est permis.

Bakchich, le site d’informations où satire juste, c’est tout d’abord de l’enquête, mais aussi de l’info et surtout du mauvais esprit. Beaucoup de mauvais esprit. Des confidentiels salaces et drôles, et des scoops qui ont affolé quelques éditos de la presse françaises en leur temps. Quand on demande à Xavier Monnier et Nicolas Beau, les 2 co-fondateurs, pourquoi ce nom de Bakchich, les deux, la main sur le cœur vous assurent que c’est parce que cela signifie « cadeau du ciel » en persan. Ils sont vraiment mignons ces deux, ils m’ont bien fait rire. Bakchich a empreint sa patte dans le petit monde des médias qu’il veut empêcher de tourner en rond et continue à distiller ses infos gênantes pour les puissants, à publier ses critiques acerbes sur les médias bien mieux nantis mais toujours au garde à vous, et à aligner ses titres burlesques et autres galéjades. Tiens, on peut même faire un petit jeu. Je vous mets au défi de me citer un jour où le titre Bakchich a été cité dans une revue de presse. Idem sur France2. Demandez donc à Laurent Ruquier qui propose chaque semaine des dessins de presse à ses invités pourquoi les dessins de Casoli, Ray Clid, Pier ou Pakman ne sont jamais à l’antenne. Mais quand on se veut poil à gratter, il faut bien en supporter les conséquences. Cependant notre Xavier aime à rappeler que Bakchich n’est toujours pas mort. Alors tenez-en compte.

Xavier Monnier, c’est surtoutun journaliste.

Quand on sait que Xavier est né à Marseille et que, minot, il vivait à un jet de pierre de la prison des Baumettes, quand on sait que son quotidien était rythmé par les sirènes qui signalaient l’évasion ou le transfert d’un prisonnier, --les bandits et les flics qui leur courraient après, Xavier Monnier en a vu de près quand il était petit--, on se dit alors qu’il aurait pu tout aussi bien tomber de l’autre côté de la barrière, celui du grand banditisme. Mais lui, le grand banditisme, il a plutôt choisi de le scruter, l’analyser, en comprendre les rouages et en démonter l’affolante mécanique. Une mécanique qu’il a racontée en détails dans son livre Marseille, ma ville. Portrait non autorisé.

La patte Monnier aujourd’hui, car il y en a d’ores et déjà bien une, ce sont de grandes affaires comme les cercles de jeu, mais aussi la Françafrique, Areva, les frères Guérini, Monaco, la mafia marseillaise, la mafia corse, les sujets favoris de ce pisse-copies en chef comme il préfère se surnommer lui-même. En toute discrétion, donc.

Pour conclure et en vrac, Xavier Monnier selon certains de ses proches, ce sont des scoops résumés au téléphone à illustrer dans la nuit, de supers moments dans une belle aventure, et aussi des heures au tribunal… Hé oué. Pour d’autres, c’est un type marié à une petite furie repris par l’accent marseillais comme par le démon quand il parle d’une enquête qui le passionne ou du dernier match de l’OM. C’est aussi le mec qui passe ses vacances à Kinshasa mais qui trouve toujours un cybercafé paumé pour mettre le site de Bakchich à jour. Bon mais Xavier Monnier c’est surtout quelqu’un qu’on apprécie pour sa franchise, qui inspire la confiance même si… même si… le père du bébé de Rachida n'est pas celui désigné par Bakchich. Ah lala… J’y crois toujours pas moi que c’est pas lui. C’est enfin une personne à qui on peut dire les choses sans détour malgré un peu de mauvaise foi. Ce serait parait-il son côté bad boy made in Marseille.

Je dois avouer que mon exercice préféré les quelques rares fois où je croise Xavier, c’est de le taquiner avec Aznar dont Bakchich avait assuré qu'il était le père de la petite Zohra. La répartie ne manque jamais de fuser et de me faire hurler de rire.

En attendant, Xavier Monnier ne nous a toujours pas dit ce qu’il pensait de Valérie Trierweiler. Alors Xavier ? Vous avez la même maison d’édition non ?

La rédaction du Brunch tient à remercier Pier Gajewski, Ray Clid et Mélanie Mendelewitsch pour leur contribution à ce portrait non autorisé non plus.

Le Brunch 23/11/2014 by New-Vo Radio on Mixcloud

Pour écouter l'émission Le Brunch avec Xavier Monnier sur NewVO Radio.

Mots-clefs : , , , ,

Publié dans la catégorie Blogs
Sur le même sujet
Small soeur La prolife qui voulait bosser au planning familial 0
30 juillet 2014 Sara Hellwege, une infirmière de Tampa, en Floride,  postulait en Mai dernier à un emploi dans un...
Un Brunch avec La Canaille 0
4 mars 2015 Je suis dans un mélange d’appréhension et d’excitation. C’est très bizarre mais c’est normal. Ici...
Small 10613112 730344043687135 8167954244411911702 n Un Brunch avec Syrano 0
24 octobre 2014 Si à la question : est-ce qu’être le frère aîné de cinq petites sœurs ça vous met les pieds sur t...
Souk du web de la semaine 0
28 mai 2010 Lundi :Pentecôte Mardi : les mascottes ratées ; In the tube with Carla ; le Facebook des tyr...
Small transformer Transformers l’âge de l’extinction : Connerie robotique 0
14 juillet 2014 - J’ai l’impression que nous en sommes au moins au 228e épisode de Transformers. - C’est le qu...