Ch
Logo

Delanoë singe Olivier Besancenot

Publié par G Groupe X Bakchich

Il y a une semaine, à Marseille, Delanoë s’en prenait aux « gauchistes » avec qui il voulait « oser le rapport de force ». On attendait pour voir.

Mais hier, lundi 27 octobre, dans Libération, le maire de Paris s’est transformé en militant d’extrême gauche. En contradiction avec son engagement traditionnel, affiché dans son dernier livre, De l’audace ! [1]. Cette soudaine transformation serait-elle liée à la publication, dans le même Libé, d’une étude de sondages montrant que la « gauche vire à gauche » ? Selon l’institut Viavoice, 75 % des sympathisants de gauche ne se retrouvent pas dans les thèses sociales-démocrates défendues par Delanoë et compagnie.

Bertrand Delanoë - JPG - 60.7 ko Bertrand Delanoë © Kerleroux

Re-nationalisons les entreprises

Livrons-nous à une petite étude comparative. L’exercice est cruel, forcément cruel.

Dans De l’audace !, le maire de Paris déclare et répète qu’ « une entreprise de service publique n’est pas nécessairement une entreprise dont l’Etat détient 100 % du capital ». Se rêvant président de la République, il envisageait alors la privatisation d’EDF, de la SNCF et de la Poste.

Une crise plus tard, il se met à rêver de nationalisations. Fustigeant « L’État français (qui) renonce à entrer dans les conseils d’administration des banques qu’il soutient ». Et approuvant « la Grande Bretagne quand elle procède à des nationalisations partielles ». Il encense tous ces « nombreux pays (qui) ont su remettre profondément en cause leur doctrine économique ». On est donc très loin de l’homme qui écrivait en mars 2008 : « Le socialisme du XXI devra rendre à l’Etat son humilité ».

Pour une Europe sociale

En mars dernier, notre homme défendait une conception de l’Europe libérale. « Notre nouvelle frontière », osait-il, faisant explicitement référence à la mythologie américaine de la frontière. Le maire de Paris était prêt, au nom de cette Europe, et « au nom de la mémoire de François Mitterrand (sic)  » à accepter « l’ouverture des frontières et donc les mécanismes du marché ». Aujourd’hui, les références américaines ont disparu, et il a fait le deuil de la mort de son Tonton (qui, soi dit en passant, n’en a jmais fait un ministre, ni même un secrétaire d’Etat).

Et Delanoë demande « un contrat social européen » pour éviter « le retour au protectionnisme ou la trahison de nos engagements européens ». Autrement dit, l’Europe sera sociale ou ne sera pas. Il fallait au moins une crise pour que la tète de file des bobos parisiens fasse cet audacieux constat !

Pascal Lamy volatilisé

Dans l’article de Libération du 27 octobre, Delanoë cite l’économiste Joseph Stiglitz pour se moquer des « partisans du libre marché qui (disent)  : ne vous inquiétez pas, les marchés s’autorégulent. Laissons-leur le temps et la prospérité reviendra ». Il y a six mois, ce politique amnésique affirmait simplement l’inverse : « l’histoire montre que toutes les expériences progressistes réussies ont intégré ou se sont intégrées à l’économie de marché ».

À l’époque, il avait d’autres héros que le prix Nobel d’économie, qui annonce la fatalité de la crise depuis six mois au moins. Mais c’est si loin tout cela, c’était l’époque où notre présidentiable n’avait pas de mots assez élogieux pour dire tout le bien qu’il pensait du très libéral Pascal Lamy. Le patron de l’OMC avait même eu droit au titre de « socialiste », excusez du peu. Laurent Joffrin, le patron de Libération et inventeur, au début des années 80, du fameux slogan "vive la crise", lui avait posé cette question innocente : « Faut-il appliquer les méthodes du management privé aux organisations publiques ? ». Et le maire de Paris avait répondu simplement « oui », sans autre forme de procès.

C’est peut-être cela avoir « De l’audace ! », une capacité à faire le grand écart tous les six mois. Mais il ne faudrait pas que les militants du PS aient de la mémoire, une hypothèse qu’on ne peut pas tout à fait exclure.

Lire ou relire sur Bakchich.info :

Bertrand Delanoë, jamais ministre, toujours candidat Le mardi 26 août, Bertrand Delanoë a annoncé, dans une interview au journal « Le Monde », son intention de briguer le poste de premier secrétaire du PS. Alors que s’ouvre, vendredi 29 août, l’Université d’été du PS à la Rochelle - round d’observation (…) Congrès de Reims : Delanoë prépare le champagne Delanoë a particulièrement la cote ces jours-ci, entre la sortie de son livre « De l’audace ! » et ses multiples pages, couvertures, et passages dans les médias. Il en profite le malin. Et pour atteindre son objectif n°1, être majoritaire au Congrès, (…) Bertrand le Magnifique, Delanoë le Monarque Favori des prochaines municipales à Paris, le maire de Paris, secret et volontiers colérique, ne devrait pas apprécier ce portrait que lui consacre le journaliste Yvan Stefanovitch, « Bertrand le magnifique » (Flammarion, parution le 25 janvier), (…) Affaires judiciaires : Bertrand Delanoë veille moins au grain Il fut un temps où le futur maire de Paris assurait : pas de mis en examen sur les listes socialistes à Paris. En 2008, son adjointe Lyne Cohen-Solal se présente dans le Vème arrondissement, alors qu’elle est citée dans une procédure judiciaire qui (…) L’élection de Delanoë invalidée ? La réélection du socialiste Daniel Vaillant dans le XVIIIe arrondissement de Paris est contestée par l’actuelle opposition qui reproche aux Verts, alliés avec le PS, d’avoir utilisé des affichages commerciaux pendant la campagne. Problème, Bertrand le (…) « De l’audace ! » Massimo Gargia featuring Hervé Vilard « De l’audace » ! Le manifeste politique de Bertrand Delanoë sort enfin en librairies. Le peuple de gauche va enfin pouvoir dévorer le contenu de ce qui est annoncé d’ores et déjà comme un programme aussi novateur et percutant que la déclaration de (…)

Mots-clefs : , , , , , , ,

Publié dans la catégorie France
Sur le même sujet
Small jpg delanoe 2 Congrès de Reims : Delanoë prépare le champagne 0
28 mai 2008 François Hollande aux abonnés absents, comme sonné par un coup qu’il n’avait pas vu venir, Ségolè...
Small jpg couv delanoe 0 « De l’audace ! » Massimo Gargia featuring Hervé Vilard 0
22 mai 2008 « De l’audace » ! Le manifeste politique de Bertrand Delanoë sort enfin en librairies. Le peuple...
Small jpg delanoe baroug 0 La Jospinie recyclée à la Mairie de Paris 0
10 novembre 2010 Automne de chien pour Bertrand Delanoë. Le protocole d’accord entre l’UMP et l’Hôtel de ville, su...
Small jpg enquete delanoe 0 Bertrand Delanoë, jamais ministre, toujours candidat 0
26 août 2008 Ni sous Mitterrand, ni sous Jospin… Bertrand Delanoë, l’actuel Maire socialiste de Paris n’a jama...
Small jpg delanoe sarko halles 0 Sarkozy et Delanoë, les Halles du désir 0
30 septembre 2010 Décidément, c’est l’amour fou entre Bertrand Delanoë et Nicolas Sarkozy. Après l’accord financier...