Ch
Logo

Antoine Nivaggioni assassiné à Ajaccio

Publié par G Groupe X Bakchich

"Mort naturelle" sourit une barbouze qui a eu à enquêter sur lui. Lundi 18 octobre à 9 heures, Antoine Nivaggioni s’est retrouvé criblé de balles à Ajaccio, dans le sud de la Corse.

 - JPG - 33.7 ko

Proche d’Alain Orsoni, leader charismatique du Mouvement pour l’autodétermination (MPA, nationaliste), Nivaggioni avait dans le sillage de son compagnon de lutte réussi le virage de la lutte armée vers les affaires, au mitan des années 1990. Le MPA s’autodissout en 1996 pour devenir "le mouvement pour les affaires", avec, en héritage , l’usufruit de la chambre de commerce d’Ajaccio… et la mainmise sur de nombreux contrats ou offres de marchés publics.

Selon les juges marseillais, qui ont enquêté sur l’ami Antoine de 2006 à 2010, sa Société méditerranéenne de sécurité (SMS), détentrice de nombreux contrats de gardiennage et de sécurité, du sud de l’île (Aéroport d’Ajaccio, France-3 région) au continent (Hôpitaux marseillais, port autonome, aéroport de Hyères-Toulon), était le pivot de ce système gangréné… où affleuraient aussi compromissions politiques, policières et judiciaires.

L’instruction avait été émaillée de nombreuses fuites, d’un trafic de faux passeports, d’une tranquille cavale de 14 mois de Nivaggioni, qui s’était rendu en janvier 2009… avant d’être opportunément libéré dès octobre, après un étrange oubli des services judiciaires !

Tant pis pour le grand procès, audiencé pour le printemps prochain. Un seul être va manquer aux juges et toute la cour va sembler dépeuplée…

-----

Lire ou relire sur Bakchich.info :

Sarko cherche la sortie du maquis corse Sarko s’en est allé jouer le 2 février au démineur en Corse. Querelles de leaderships à droite, émergence de Paul Giaccobi, nationalistes plombés par les affaires… Et le spectre d’un basculement à (…) Ce commando corse que les flics ont laissé courir En 2006, un règlement de comptes ensanglantait un bar de Marseille. Une opération brutale, mais une enquête judiciaire mollement menée. Et les présumés tueurs en cavale ont bénéficié de "facilités" (…) Aux Baumettes, plus besoin de s’évader Antoine Nivaggioni n’attendra pas en prison son procès pour escroquerie. Une bien étrange erreur de procédure l’a sorti de cabane, le 14 septembre.

Mots-clefs : , , , ,

Publié dans la catégorie France
Sur le même sujet
Small jpg nivagionni vakoctnml 2 Antoine Nivaggioni, mort d'un flambeur 0
22 octobre 2010 Fini de frimer. Après une vie bien remplie, du nationalisme violent à la flamboyante (et opaque) ...
Small jpg 01 10 09 nardo baumettes 0 Aux Baumettes, plus besoin de s'évader 0
1 octobre 2009 Bien la peine de se taper quatorze rocambolesques mois de cavale  ! Arrêté le 9 janvier dernier, ...
Small jpg la tuerie des marronniers Ce commando corse que les flics ont laissé courir 0
19 octobre 2009 Amis piliers de comptoirs, prenez garde, l’accident est vite arrivé. Par exemple, un plomb dans l...
Small jpg courbis nardo 0 Courbis, seul au monde 0
7 octobre 2009 Il y avait la solitude du gardien de but au moment du penalty. Celle de l’entraîneur de foot dans...
Small jpg atf 0 Federici, un Ange passe aux assises 0
4 novembre 2010 D’aucuns déblatèrent encore sur leur sexe. Nul ne s’interroge sur leur éventuel changement de gen...