Ch
Logo

La vengeance des généraux est un plat qui se mange froid

Publié par G Groupe X Bakchich

Retour en arrière. Nous sommes le 13 novembre 2004, la mer est démontée dans le port d’Alger. Les 16 marins du navire Béchar font face à des vagues de plus de 12 mètres. Le CNOSS (le Centre National des Opérations de Sauvetage et de Sécurité), le gardes-côtes et l’entreprise portuaire sont alertés. Ordre est donné d’attendre la venue des secours. Mais ils ne viendront jamais. Sans quoi, le commandant du navire aurait engagé la procédure de l’abandon du navire pour sauver l’équipage. Les familles des victimes demandent à la justice de rendre des comptes.

C’est chose faite en mai dernier, la justice a tranché. Ce sont les employés de la CNAN qui sont coupables. Ce verdict, par son incohérence, soulève immédiatement l’opinion publique et particulièrement celle des familles des accusés : « Vous condamnez des innocents au nom du peuple, c’est un tribunal d’injustice ». Et pour cause, pourquoi les employés du CNOSS et les gardes-côtes étaient absents du banc des accusés ? À reprendre les terminologies exactes, la mission de la CNOSS est le sauvetage et la sécurité tandis que le CNAN est l’armateur du pays, comprendre : sa vocation première est le transport maritime international de marchandises et de voyageurs… Injustice ? Non, disons justice maquillée ou mieux : la vengeance des généraux est un plat qui se mange froid.

Des chefs d’inculpation chiffrés en dollars

Les militaires ont des chefs d’inculpations chiffrés en dollars contre l’ancien PDG de la CNAN : des griefs plus sonnants et trébuchants que 16 morts civiles… Voilà quelque temps, les généraux -ses supérieurs lui demandèrent de changer les vieilles carcasses qui tenaient lieu de flotte nationale algérienne. Notre PDG, après prospection du marché, constate bien vite que les prix se sont envolés suite à la demande accrue venant de la Chine. Il en rend compte à ses dirigeants qui ne semblent pas plus inquiets que ça. Ben oui, entre temps, ils ont copiné avec l’Ukraine qui leur propose une dizaine de carcasses pour quelques 100 millions de dollars. Autant dire échanger de vieilles carcasses contre… d’autres vieilles carcasses. Et Ali Koudil, en tant que président de la CNAN a l’honnêteté de refuser le deal. Il doit s’en mordre les doigts aujourd’hui du fond de sa cellule, parce que la justice algérienne a trouvé dans cette affaire de naufrage une bonne occasion de lui faire payer son audace.

Mots-clefs : ,

Publié dans la catégorie International
Sur le même sujet
Small jpg aurelie Aurélie : une double vie sur la croisette 0
24 mai 2009 A lire ou relire sur Bakchich.info Vengeance : cerise...
Small jpg croco a76f9 Etats-Unis, les révoltés du Plan Paulson 0
2 octobre 2008 Une révolte populaire agite le congrès américain. Le rejet du Plan Paulson pour le sauvetage de W...
Small etrennes 2 0 2012, année fantastique pour les banksters 0
31 décembre 2012 2012 se termine sur un record inédit : pas un seul membre de la grande famille du crime financier...
Small jpg baknov11texeira2 Fifa et Brésil, l'éternel retour 0
4 novembre 2011 Au moment où s’ouvrait la réunion très attendue du Comité Exécutif de la FIFA des 20 et 21 octobr...
Small jpg gran torino Gran Torino : Dirty Clint tombe le masque 0
25 février 2009 L’inspecteur Harry a mal vieilli. Il porte maintenant son pantalon sous les aisselles, dégueule l...