Ch
Logo

La barbouze marocaine et la princesse hollandaise

Publié par G Groupe X Bakchich

C’était en février dernier à Rotterdam et c’était pour la bonne cause. Assis au premier rang, Re Lemhaouli trône entre la princesse Maxima des Pays-Bas et le très calviniste ministre de la Jeunesse et de la Famille, André Rouvoet. Tous trois assistent à une remise de diplômes à 57 jeunes immigrés qui, après avoir connu l’échec scolaire, ont été remis dans le droit chemin par Lemhaouli qui leur a permis de travailler comme bagagistes ou manutentionnaires à l’aéroport de Rotterdam. La princesse a tellement apprécié le programme de réinsertion de ce Néerlandais d’origine marocaine qu’elle a décidé de le parrainer en baptisant son projet « Projet Maxima ». La classe !

Carambouille diplomatique et exfiltration discrète

Sans doute la belle l’ignorait-elle mais, à cette époque déjà, Re Lemhaouli, 38 ans, était pisté par l’AIVD, les services secrets néerlandais. Il faut dire que son CV est des plus attirants pour un service étranger : en plus de ses activités à mi-temps de GO pour jeunes immigrés, il officie comme sergent dans la police qu’il a intégré à 19 ans, après son bac. Et, en tant que policier, il a accès à toutes sortes d’informations sur l’immigration marocaine aux Pays-Bas. Ce détail n’a pas échappé à la Dged, les services secrets marocains, toujours très soucieux, comme leurs confrères algériens et tunisiens, de garder l’œil sur leurs ressortissants à l’étranger. Toujours est-il que l’AIVD a fait part des conclusions de son enquête à la direction de la police néerlandaise qui a discrètement expulsé Lemhaouli en juillet pour « faute grave ». En parallèle, La Haye a couiné auprès de Rabat et les deux agents marocains déguisés en diplomates qui avaient recruté le sergent ont regagné leur « mère-patrie » sans tarder.

L’ancien espion de sa Majetski - JPG - 16.9 ko L’ancien espion de sa Majetski

L’affaire serait restée méconnue si des journalistes de la télévision publique néerlandaises n’y avaient fourré leur nez. Sur le plateau de l’émission Nova, ils ont fait venir Fouad el Haji, conseiller municipal à Rotterdam. Lequel, grand bavard, a relaté comment lui, et bien d’autres Néerlandais d’origine marocaine occupant des postes de responsabilité, ont été approchés par les services secrets du royaume enchanté du Maroc. « C’est habituel », a-t-il raconté aux téléspectateurs éberlués. « Vous êtes invités à des galas et traités avec toutes les attentions du monde. Avant que vous ne vous en rendiez compte, vous êtes dans un avion en partance pour le Maroc. Lorsque vous visitez le pays, on vous dorlote encore plus ». Autre révélation du conseiller municipal : l’immigré et futur espion est incité à acheter une résidence secondaire « dans le plus beau pays » du monde et, au besoin, on lui en trouve une bon marché, pour qu’il ne perde pas ses attaches avec le royaume.

Les révélations de l’émission Nova ont vite fait d’obliger le ministre des Affaires étrangères néerlandais, Maxime Verhagen, de s’expliquer devant le Parlement où les députés de la majorité (travaillistes et chrétiens démocrates) ont demandé au gouvernement de tirer les oreilles de l’ambassadeur du Maroc à La Haye. L’extrême droite de Geert Wilders a, elle, carrément exigé son expulsion si Rabat ne présentait pas ses excuses.

Mais le dindon de cette histoire d’espionnage qui a tourné au vinaigre reste le pauvre Re Lemhaouli. La divulgation de son passé d’espion lui a fait perdre son nouveau boulot de moniteur de jeunes immigrés désœuvrés. Qui plus est, le ministère de la Justice a annoncé que le procureur, qui a renoncé à le poursuivre dans un premier temps, ré-ouvre l’enquête. Si procès il y a, l’ex-espion risque d’être déchu de sa nationalité néerlandaise. Mais pas de la marocaine. C’est toujours ça de sauvé.

À lire ou relire sur Bakchich.info

Maroc : Le Royaume enchante deux élus français « Bakchich » a mis la main sur des courriers confidentiels rédigés par l’ambassadeur du Maroc en France. Surprise ! Il y demande aux consuls généraux du royaume de militer activement auprès des députés et sénateurs français pour qu’ils soutiennent les (…) Hortefeux, petit télégraphiste marocain Brice Hortefeux file des petits coups de main diplomatiques à l’ambassade du Maroc en France. Voilà un comportement que ne renierai pas Chichi, amoureux transi du royaume ! Notes blanches au Royaume enchanté (I) : André Azoulay Les télégrammes ont fonctionné à plein entre les palais de Rabat et les services français en juin 2003, juste après les attentats de Casablanca. A cette époque, les services disposaient d’une taupe bien introduite dans le sérail, qui a décrit par le (…)

Mots-clefs : , , , ,

Publié dans la catégorie International
Sur le même sujet
Small jpg maroc 1 Maroc : Le Royaume enchante deux élus français 0
1 septembre 2008 C’est bien connu : le royaume enchanté du Maroc ne plaisante pas avec le conflit du Sahara occide...
Small jpg bd m613 0 Mohammed VI : Le roi qui ne voulait plus être roi (XII) 0
10 janvier 2009 A la fin décembre 2008, entre deux descentes de ski, le roi du Maroc Mohammed VI a viré un de ses...
Small jpg le maroc lutte contre le te Le bon élève marocain félicité par l'oncle Sam 0
14 mai 2009 Voilà qui devrait donner des ailes aux services de sécurité du royaume enchanté du Maroc. La gran...
Small mohammed 6 maroc rayclid bakchich 2 Maroc : 4 journalistes Français « achetés » par Rabat, selon un whistleblower... 0
30 décembre 2014 Les whistleblowers sévissent (aussi) sur les réseaux sociaux, comme en témoigne « Le Makhzen » (l...
Small jpg ecrire maroc Maroc, 12 ans de taule pour un projet de lettre au roi 0
9 décembre 2009 Il est un temps lointain où le bon président Sarkozy, sur son avion perché, promettait que nul Fr...