Ch
Logo

Ségo à Dakar, Royal contre-temps

Publié par G Groupe X Bakchich

Retour au pays… ou du moins au «  royaume d’enfance ». Depuis samedi, Ségolène Royal s’en est allée gambader au Sénégal, et ce pour une durée de cinq jours. L’occasion de jouer à l’« Africaine Blanche » pour la native de Ouakam, une populeuse banlieue de Dakar, où son militaire de père a séjourné.

Et en cinq jours, l’ancienne candidate à la présidentielle s’est concocté un programme chargé. Dès dimanche, visite de collectifs de femmes qui la considèrent comme une « sœur » devant la presse, puis entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio. Lundi, à partir de 14 heures, ce sera l’occasion de faire un brin de causette avec Abdoulaye Wade, le président sénégalais. S’ensuivra un discours de Dakar à la maison du Parti socialiste, dans la salle Léopold Sédar Senghor, prévu comme une réplique au désastreux laïus de Sarko en 2007. Mardi, départ vers Fatick, forteresse électorale de l’ancien Premier ministre-président de l’Assemblée nationale, Macky Sall. Et la suite à l’avenant. Bref, un marathon en perspective… Et à contre-temps.

Royal s’emmêle - JPG - 46.1 ko Royal s’emmêle © G.

Débarqué au pays de la Téranga le jour de la fête nationale (anniversaire de l’Indépendance) le 4 avril, Royal a posé pied à Dakar le jour de repos des journalistes sénégalais. Aucun quotidien ne paraît le dimanche. Pas idéal pour la couverture presse. Mieux, la madone du Poitou a commencé à éreinter ses blancs escarpins deux jours après le discours à la nation du Président Wade, qui intervient après la débâcle du régime aux municipales du 22 mars. Une annonce bien plus attendue que l’arrivée de la pasionaria socialiste.

Ni Ousmane Tanor Dieng, l’inébranlable secrétaire général du Parti socialiste sénégalais, ni l’étoile montante, le nouveau maire de Dakar Khalifa Sall, n’ont d’ailleurs pris le soin de l’accueillir. Petit camouflet.

Et même son entretien avec « Gorgui » (« le vieux » en wolof) Wade risque de tomber dans les limbes de l’actualité.

Lundi 6 avril, les nouveaux patrons des exécutifs locaux, issus des élections du 22 mars, doivent s’installer. « L’événement est autrement plus important pour les quotidiens que la visite de Royal », confirme Cheikh Mbacke Guissé, l’une des plumes de l’As, quotidien populaire de la place.

Un petit souci de timing qui n’est pas sans rappeler la dernière visite dakaroise de la Présidente de la région Poitou, en 2006. La course à l’échalotte entre Royal et Sarko pour rencontrer Wade durant la campagne présidentielle française avait beaucoup amusé le président sénégalais.…

Et ce nouveau Ségo-Tour à Dakar ne risque pas d’accroître la lisibilité de son discours sur l’Afrique, qui souffre d’un fâcheux précédent… Toujours durant la campagne de 2006, un texte, signé de sa main dans Témoignage chrétien, dénonçait gentiment les liens entre Chirac l’Africain et ses copains peu portés sur le démocratie : Bongo, Sassou et autre. Pas de quoi fouetter un chat, d’autant que la tribune avait été rédigée par son co-directeur de campagne Jean-Louis Bianco, pas franchement un révolutionnaire… Prévenante, Dame Royal s’était même confondue en excuses, et a envoyé son directeur de cabinet, Christophe Chantepy, à Canossa.

« De toute façon, elle est de plus en plus folle », raille méchamment une vieille concierge des palais africains. En wolof « Dafa dof ». Pendant ce temps-là Robert Bourgi, natif de Dakar et toujours en très bon termes avec la famille Wade, a pris attache avec Benoît Hamon.…

A lire ou relire sur Bakchich.info

Dakar impitoyable pour la famille Wade Pour ses 9 ans à la tête du pays, Gorgui Wade a reçu une soufflante assez inattendue aux dernières élections, programmées pour lancer son fils Karim en politique. Et un violent bizutage, un ! Et sainte Ségo transforma le vin en eau Sarko, sans qu’il le demande, voit ses bourrelets corrigés sur les photos. Royal, elle, travaille avec entrain son image de sainte. Mais qu’est-ce que tu bois Doudou dis donc ? L’ambassadeur du Sénégal à Paris, Doudou Salla Diop est grand seigneur. En poste à Paris depuis 2001 après des passages à Rabat et Nouakchott, passé sans ambages du dioufisme au wadisme, son Excellence prend désormais ses aises. Notamment avec les (…) Sarko et Ségo au Sénégal : Wade se régale Chacun son style : la reine socialiste vante bruyamment ses racines locales, le petit Nicolas boucle rapidement un accord de taille En attendant Jacquot Enfin Jacques Chirac va entrer dans la campagne présidentielle. La grand messe est prévue pour dimanche soir. Et chaque camp voit midi à sa porte.

Mots-clefs : , , , , , , ,

Publié dans la catégorie International
Sur le même sujet
Small jpg jpg kwade Le Sénégal d'impair en fils 0
16 juillet 2010 Aussi effervescente que pugnace, la presse sénégalaise a pris un coup de chaud à la lecture le 12...
Small jpg wade 3 0 Abdoulaye Wade mendie ses voix 0
15 octobre 2010 Selon Human Rights Watch (HRW), 50 000 enfants des écoles coraniques, les Talibés, mendient dans ...
Small l100xh80 l100xh80 jpg probst 11 6bece 9dad2 0 Probst prend la défense de Ségolène Royal à Dakar 0
11 avril 2009 À Lire ou relire sur Bakchich.info : Probst descend le...
Small jpg senegalbakchich Petit pécheur européen qui noie le poisson sénégalais 0
25 mars 2009 Bannis des eaux sénégalaises en 2006, les pêcheurs européens ne lâchent pas prise. Pas question d...
La totale 0
27 mai 2009 Sur notre vieux continent africain où, n’en déplaise à Monsieur Guainozy, nous ne marchons plus à...